Le vrai visage de la Gauchosphère (conclusion)

Publié le par Regali Kyrien

 

La Meklat Connection

 

La conclusion est donnée par l’OJIM (Observatoire du Journalisme et de l’Information Médiatique).

« Mehdi Meklat, oriflamme de la religion multiculturelle. »

« Marcelin Deschamps, « double maléfique » et pseudonyme de Mehdi Meklat, c’est environ 50 000 tweets racistes, haineux, antisémites et homophobes publiés entre 2011 et 2015. »

« Un mitraillage nauséeux. Au su de toute la sphère médiatico-culturelle de gauche. Leur auteur n’est pas un membre parmi d’autres du Bondy Blog. Il en est l’icône largement diffusée dans les médias. Le symbole, comme Badrou ou le film Divines, d’une prétendue réussite de la politique de la diversité, politique financée par l’État et promue par la majorité des médias. »

« La « Meklat connection » médiatique n’a pas été surprise, elle a simplement été prise la main dans le sac. »

._______________________________________

La Meklat Connection, c’est France Inter, Les Inrockuptibles, Libération, le Monde, l’Obs, Mediapart, Arte, France 2, Canal +...

Pour Pascale Clark, qui fut sa marraine, Meklat « ne fut que poésie, intelligence et humanité ». On a vu déjà, avec le roman Burn Out, en quoi sa sinistre prose correspond à cette définition... La même Pascale Clark qui reconnut par la suite qu’elle savait pour les tweets, que « tout le monde savait ».

« Faites entrer Hitler pour tuer les juifs »... Est-ce là ce que nous prépare le futur comme modèle de poésie, d’intelligence et d’humanité ?

 

La nouvelle culture. Même le cinéma s’y met...

 

En outre, Meklat et Badrou sont respectivement président et vice-président de l’association 1000 Visages, créée par Houda Benyamina, dont le site est « en maintenance » depuis la révélation de l’existence des tweets.

Son objet : « proposer des formations à des jeunes issus de quartiers permet de révéler leur potentiel de créativité, de faire émerger des talents et de valoriser des cultures et des modes d’expression différents. C’est aussi défendre un cinéma porteur de valeurs citoyennes ».

« Différents ». Différents de quoi au fait ? fait remarquer l’OJIM.

En fait, cette association promeut ouvertement un « Grand Remplacement »... de la France actuelle. Des blancs par des « issus de la diversité ». De notre culture par l’obscurantisme, paré du doux nom de « valeurs citoyennes ».

Le film de Houda Benyamina, « Divines », a été récompensé, ainsi que ses actrices, par des Césars.

Ce film met en scène, au nom du multiculturalisme... des truands, trafiquants de drogue, qui critiquent les « issus de l’immigration » qui se sont intégrés. Les « caves » en somme, comme disaient autrefois les truands nationaux. Et c’est cet appel à rejoindre les rangs des truands qui est primé par le cinéma ?

Financement

Le film Divines réalisé par Houda Benyamina est une co-production entre le Qatar et la France. Budget 2,5 millions d’€. Subventionné par le Centre national du cinéma, la Fondation Gan, aidé par la région Île-de-France. Droits de diffusion achetés par Canal+.

Quant au Bondy Blog, subventions et aides de l’État, de Yahoo, de plusieurs municipalités de gauche, de médias tels que Libération. Et par Marc Ladreit de Lacharrière, l’un des fondateurs de SOS Racisme.

Un vaste projet

La Meklat Connection s’inscrit dans un projet beaucoup plus vaste :

La Mairie de Paris, qui fait voter l’attribution de subventions à 1000 Visages, en subventionne bien d’autres, qui vont toutes dans le sens du multiculturalisme, sous le couvert hypocrite de «lutter contre l’homophobie et le sexisme / Lutter contre le racisme et l’antisémitisme ».

Et puis il y a le label « La France s’engage », lancé par le Président Hollande et qu’il remet personnellement. L’association 1000 visages a reçu ce label...

OJIM : « La particularité de La France s’engage est que le président de la République est un acteur personnel direct du choix des projets retenus. On comprend que François Hollande annonce par ailleurs la « partition » à venir de la France. »

___________________________________

Conclusion d’OJIM

Le travail de sape

« Le travail de sape de la culture française, orchestré depuis les plus hautes sphères de l’oligarchie au pouvoir dans les médias, les ministères et les milieux culturels, avec l’aide des militants de la haine de la France, ne peut plus faire l’ombre d’un doute. C’est cela que révèlent « l’affaire Meklat » et les récompenses multiples données à Divines. Meklat, Badrou, Benyamina ou Amamara sont un des arbres qui masquent la forêt de la politique diversitaire, électoraliste et propagandiste des « élites » libérales libertaires au pouvoir dans les médias et les instances politiques. Pourquoi tant de battages autour de Divines ? Après tout, le président Hollande ne déclarait-il pas le 11 mars 2017 : « Paris est la banlieue de Saint Denis » ? »

__________________________________

 

 

________________________

Mais pourquoi cette situation ?

 

La situation actuelle est la conséquence naturelle d’accords conclus avec les pays arabes.

 

On ne peut pas la comprendre si on ne la voit pas comme le résultat de la mise en place progressive des engagements pris par les Etats européens envers les pays arabes, il y a déjà plus de quarante ans.

Ceci fera l'objet du prochain article:

Le prix infâme du pétrole

______________________________________________________

 

 

 

Publié dans Gauchosphère

Commenter cet article