Nouveaux aspects du complot sioniste (1)

Publié le par Regali Kyrien

Le Zionazisme

 

Internet permet de répandre des théories absurdes et de leur donner une légitimité qu’elles n’avaient aucune chance de trouver jusque-là.

Le malheur c’est que ces théories se répandent dans certains milieux, grâce à des esprits fragiles qui n’ont pas l’habitude de réfléchir.

 

La croyance au zionazisme est une forme particulière de négationnisme, qui consiste à ne pas nier la shoah, mais à considérer les « sionistes » comme complices, à la limite instigateurs.

Là encore, on ne sait pas très bien qui sont ces mystérieux et abstraits Sionistes, quoique on retrouve généralement des allusions à Théodore Hertzl.

C’est l’Iran - encore lui – qui a la première fois émis cette étrange théorie, par la bouche de Khomeiny dès son accession au pouvoir. « Hitler était sioniste : il a persécuté les juifs pour les pousser à émigrer vers la Palestine, a-t-il dit en substance, lors d’un discours public.

Les zionazistomanes, n’ayant pas la moindre notion de la rigueur des historiens, se basent en général sur un unique événement, qui leur suffit comme preuve absolue : l’accord Haavara « accord de transfert » qu’ils appellent aussi « pacte germano-sioniste », en référence implicite au pacte germano-soviétique.

L'accord Haavara

Haavara est un accord commercial conclu entre un mouvement sioniste et l’Allemagne nazie, qui devait permettre aux Juifs d’Allemagne d’échapper aux persécutions, et en même temps de contourner le récent embargo britannique : embargo sur l’immigration dans cette Palestine que les mêmes Britanniques avaient créée à l’intention des Juifs. .

Hanotea était une société de plantation d'agrumes dans le futur Israël. Elle fit la demande en mai 1933 de transfert de capitaux en provenance de l’Allemagne nazie vers la Palestine.

Wikipedia : « Selon un accord négocié avec le gouvernement allemand, Hanotea devait prendre l'argent des immigrants potentiels et le transférer sur un compte bloqué afin de l'utiliser pour acheter des marchandises allemandes (bois de construction, des automobiles, des machines agricoles). Ces biens étaient alors livrés à la Palestine, en même temps que des Juifs allemands pouvaient y émigrer. En Palestine, des importateurs devaient alors acheter les biens des immigrés, afin de liquider leurs investissements, en contrepartie le régime nazi à travers cet accord pouvait contourner l'embargo britannique. Cet arrangement fonctionna avec succès et ouvrit ainsi la voie à l'accord Haavara. Le promoteur de l'accord Hanotea était un sioniste polonais, Sam Cohen. Celui-ci représenta les intérêts sionistes dans la négociation directe avec l'État allemand à partir de mars 1933. »

 

Cet accord fut concrétisé par la création de la société bancaire Haavara : il exigeait, en substance, que les immigrants investissent dans cette entreprise bancaire sioniste qui achetait des biens d'exportation allemands pour l'importation vers la Palestine.

Côté nazis, cet accord était soutenu par ceux qui y voyaient un moyen facile de se débarrasser des juifs tout en négociant un intéressant accord commercial (n’oublions pas que l’Allemagne était dans une situation de crise économique épouvantable).

Quant à Hitler, initialement opposé à l’accord Haavara, il finit par le soutenir jusqu'en 1939.

Cependant, cet accord fut si peu respecté par les nazis qu’en réalité, les juifs qui émigrèrent se retrouvèrent dépossédés de la quasi-totalité de leurs biens.

D’autres préférèrent s’installer aux Etats-Unis.

____________________________________

Une nouvelle tentative fut faite pour sauver les Juifs d’Allemagne : en 1940, des représentants du groupe sioniste Lehi rencontrèrent Hentig afin de proposer une coopération militaire avec les nazis en échange du transfert des juifs d'Europe vers la Palestine. Sans guère de résultat, mais là encore cette tentative sert d’argument aux zionazistes. .

________________________________________

Ce sont ces tentatives désespérées de sauver les juifs que les zionazistes, dans leur délire, interprètent comme une complicité, et parfois comme la sujétion du nazisme au sionisme !

______________________________

Viviane Forrester, qui a étudié les archives déclassifiées des USA, a trouvé cette note d’un politicien américain disant en substance : « Il est souhaitable qu’Hitler reprenne sa politique d’extermination, car nous ne pouvons plus accepter de réfugiés juifs. »

Note étonnante, qui montre que, soit l’extermination des Allemands juifs avait déjà commencé discrètement, soit que ce projet d’extermination était connu du gouvernement américain.

Affaire à creuser...

____________________________________

Par quelle étrange logique en est-on arrivé à conclure à la complicité des sionistes dans la shoah ?

Encore en avril 2016, Ken Livingstone l'ancien maire de Londres, rivalisant de stupidité avec l’ayatollah, se référait à cet accord pour conclure qu'Hitler avait été sioniste !

Et Ahmadinejad proclamait récemment :'"L'Iran a brisé l'idole de l'Holocauste"...

_______________________________________________

Où l’on retrouve l’Iran...

 

Ca a commencé avec les ayatollahs, et ça continue.

On constate aujourd’hui, chez les « antisionistes mais pas antisémites », une affirmation implicite que juif et sioniste ça n’a aucun rapport, faisant superbement fi de l’opinion des Juifs eux-mêmes, pourtant les premiers concernés... Il est devenu quasiment impossible de savoir ce que recouvre pour eux le mot « sioniste », et eux-mêmes sont incapables de répondre quand on leur pose la question.
Mais toutes ces croyances absurdes, par leur intermédiaire, se diffusent dans des milieux où on ne fait pas la moindre différence entre juif et sioniste, parce que, non seulement on croit dur comme fer à l'existence d'un peuple palestinien, mais comme le dit l’historien Georges Bensoussan, « on y suce
l’antisémitisme avec le lait de sa mère », réalité confirmée par tous les apostats de l’Islam.

On constate aussi que ce mythe du zionazisme est relayé en France par les sites : Alter Info, Chaos Contrôlé, Investigaction, Egalité & Réconciliation etc. bref tous ces sites inspirés de l’Iran que nous avons vus dans « Stratégie mondialiste et complot sioniste ».

Cette théorie aurait pu être jetée dans la fosse septique de la non-histoire si elle n’avait pas trouvé le moyen de rejoindre sa cible par l’intermédiaire de cette sphère dite « conspirationniste », où elle se trouve amalgamée, comme nous l’avons vu, avec l’analyse et la critique du capitalisme mondialisé.

Ressurgit ainsi l’un des mythes fondateurs de la bête immonde : la finance juive apatride.

 

Mais remarquons que c’est précisément chez les farouches adversaires de ce conspirationnisme, gardiens du mondialisme et de l’officielle doxa européenne, que l’on trouve ceux qui oeuvrent effectivement à la destruction des nations. qui procèdent à l’anéantissement d’Israël en soutenant Mahmoud Abbas et le Fatah et en passant sous silence les crimes du Hamas , et qui invitent l’Islam à installer en Occident sa haine fondamentale du judaïsme.

Alliance objective entre ces adversaires apparents... Leur cible commune : Israël, à la fois en tant que pays, civilisation et symbole.

_______________________________________________

 

Il semble que ce soit un certain Klaus Polkehn, journaliste est-allemand sympathisant de la cause palestinienne, qui ait donné corps à la théorie zionaziste. Il semble aussi que ce soit un certain Mounadil al Djazaïri, blogueur algérien associé à Palestine Solidarité, qui ait traduit en français les articles de Polkehn sur sionisme et nazisme, et les ait diffusés sur internet.
Rappelons-nous que l’URSS, et surtout la RDA, a été porteuse du mythe du peuple palestinien, et la RDA regorgeait d’anciens nazis reconvertis dans les services secrets.

______________________________________________________

Les méandres des voies par lesquelles s’est répandue cette infâme théorie restent encore inexplorés.

Il est certain que les nazis dispersés dons le monde n’ont pas cessé d’y oeuvrer en silence pour continuer leur tâche.

Remarquons également que ceux qui répandent ces théories semblent très bien organisés - et très bien payés. Quand on voit sur un groupe facebook un même internaute diffuser le même jour une dizaine de vidéos de plus d'une heure chacune, et qui se terminent toutes par la conclusion "tout ce que je viens d'exposer s'explique par le complot sioniste", on se pose des questions...

On imagine le trajet des vidéos, envoyées à un réseau de diffuseurs...

On voit aussi apparaître parfois, très brièvement, des images quasi-subliminales, telles que l'étoile de David.... Mais il faudrait un logiciel spécial pour faire une recherche systématique.

_______________________________________________
 

Il existe aussi maintenant une autre attitude vis-àvis de la shoah, qu’on appelle assumationisme. Elle consiste à proclamer qu’on assume parfaitement cette destruction de masse, qu’il faut la poursuivre et que « Hitler n’a pas fini sa tâche ». On la trouve dans les milieux musulmans.

Aurait-elle pour but de se poser comme si extrémiste qu’à côté les autres attitudes apparaîtraient comme modérées ? C’est une stratégie classique.

A creuser...

______________________________________

Et pour continuer à chercher l’influence iranienne, voici une information du site JSS News :

« Alors que les sunnites sont incapables d’invisibilité, les chiites dont la base se trouve à Asnières et à Grande Synthe (centre Zarah tenu par Yahia Gouasmi, l’ami de Soral et Dieudonné) fournissent un travail digne des meilleurs services secrets du monde. »

 

(à suivre)

Publié dans Antisionisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article