Ce que révèle l’affaire Mehdi Meklat sur le vrai visage de la Gauchosphère (1)

Publié le par Regali Kyrien

 

 

Mehdi et Badrou, voix des banlieues ou voix de la Gauchosphère ?

 

L’affaire Mehdi Meklat révèle le vrai visage des Inrocks, du Monde, de l’Obs, Mediapart, Télérama... de cette mouvance post soixante huitarde mao-trotskarde devenue gauche caviar, et qui aujourd’hui fait la loi de la morale, la bien-pensance et la Vérité.

 

Les Inrocks se proclament journal culturel, et pour faire passer que le rock c’est de la culture, ils interviewent de temps à autre de vrais intellectuels (ils ont eu par ex. Bourdieu et Vidal-Naquet).

Propriétaire : Mathieu Pigasse, également actionnaire de l’Immonde.

Les Inrocks c’est la Voix des Banlieues, la vitrine culturelle de nos zones de non-droit – non non les banlieues c’est pas ce que vous croyez, d’ailleurs vous voyez ils écrivent même des romans.

Et d’encenser ce jeune auteur Mehdi Meklat, co-auteur, avec Badroudine Saïd Abdallah, de romans « beaux et profonds », dixit Chr Taubira.

Mehdi Meklat et son compère sont très appréciés des grands médias : Entre autres, France Inter diffuse quotidiennement Close to Kids, feuilleton animé par Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah. il a également fait la couverture des Inrocks, de Télérama...

________________________________________

 

Alors aujourd'hui la gauchosphère prétend découvrir avec horreur les tweets de son enfant prodige, son journaliste coopté, son représentant des banlieues qui-ne-sont-pas-ce-que-vous-croyez.
Mais c'est cette même gauchosphère qui a édité ce livre, l'a lu, l'a encensé et jugé digne de figurer au rang des plus grands romans de la littérature française.
Eh bien à côté, les tweets en question ne sont que gamineries d'enfant de choeur...

Le roman « Burn Out », c’est porno adolescent attardé, entrecoupé de « salope », ton agressif non-stop, avalanche de mots non moins adolescents tels que « putain, merde, putain de ta mère... » et autres expressions très « intellectuels de banlieue », longue description de l’égorgement d’un mouton où un enfant se vautre avec délice dans le sang et l’interminable souffrance de l’animal...

Voici un échantillon de cette littérature "belle et profonde", censée incarner l'enrichissement culturel de la France

 

Même le magazine ELLE recommandait à ses lectrices de suivre le compte de Mehdi sous son pseudonyme de Marcelin Deschamps.

« Sous ce pseudo, Mehdi, du Bondy Blog et de France Inter éructe, peste, injure, blasphème. Jamais on avait choqué avec autant de justesse »

Ce que révèle l’affaire Mehdi Meklat sur le vrai visage de la Gauchosphère (1)

Un nouveau journal : Téléramadan, dont le premier numéro est sorti le 6 juin dernier, se veut « communautaire au sens culturel, pas religieux » d’après l’article du Monde du 06 juin 2016.

Parmi, les auteurs, on retrouve Mouloud Achour, ancien animateur au Grand Journal de Canal +, et Medhi Melkat. Les deux compères se sont associés pour créer le Grand Remplacement

pour le Monde, , il ne faut pas y voir un quelconque défi communautariste mais plutôt un « contrepied sur le terrain des idées » à la thèse développée par Renaud Camus

______________________________________

Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah sont « journalistes » au Bondy Blog, ce blog lancé par le magazine suisse l’Hebdo, avec pour vocation d’être le porte-parole de la « France de la diversité ethnique » et la « voix des quartiers sensibles dans les débats qui animent la société française ».

_________________________________

Qu’est en réalité le Bondy Blog ?

Rien d’un blog amateur auto-financé. Nombreux financements, depuis le contribuable français jusqu’à l’inévitable George Soros.

D’après l’OJIM : Mis en avant comme représentatif de la diversité et célébré comme tel, le Bondy Blog bénéficie de nombreuses portes d’entrée dans les médias et d’un certain pouvoir sur les politiques, puisque ceux-ci s’y pressent pour s’y faire interviewer. Comme le reconnaît Nordine Nabili, directeur du blogue, « la notoriété est là, nous sommes invités partout ».

Et cependant l’audience ne suit pas. Ce blog semble moins représenter la voix des banlieues que celle de certains politiques et médias, et même peut-être des Frères Musulmans, selon certains.

OJIM 12 janvier 2015 : Le Bondy Blog sert en réalité de filière de recrutement pour les grands journaux de gauche. il fournit ainsi en journalistes les médias soucieux de véhiculer le même discours formaté sur la banlieue. Une sorte d'école de journalisme pour les banlieues.

Autrement dit, par l'intermédiaire du Bondy, ces médias pro-islam embauchent des journalistes "issus de la diversité" et très probablement des Frères Musulmans.

Le Bondy Blog représente-t-il la voix de la banlieue ? pas vraiment puisque l’audience est très faible. Il semble représenter surtout la voix de « l’islamo-gauchisme » auprès de la population française, et tend à donner une image propre-sur-soi des dites banlieues – image qui ne correspond à aucune réalité.

Pourquoi avons-nous peur du djihadisme ? Parce que c’est un mot arabe !

Le blog défend ouvertement l’islam radical et même le terrorisme : « le djihadisme fait très peur à la population française car c’est un mot arabe » ( !!!!!!!)... Ou encore, la France est coupable de ne pas s’occuper des djihadistes de retour, lesquels « se sentent seuls »…

___________________________________________

C’est au cours de l’émission La Grande Librairie que des internautes révèlent que Marcelin Deschamps c’est Mehdi Meklat, et donnent quelques échantillons de ses tweets.

Pourtant elle avait bien lu la littérature « belle et profonde » de Mehdi et Badrou, et l’avait même fait éditer.

Et maintenant la vertueuse gauchosphère feint de découvrir avec horreur que leur petit prodige des banlieues écrivait des tweets abominables sous le pseudonyme de Marcelin Deschamps, et prétend n'avoir rien su.

Rien de plus faux. Les tweets de Mehdi sous son pseudonyme de Marcelin Deschamps étaient parfaitement connus.

Pierre Siankowski, directeur des Inrocks :

« ces tweets sont abominables, abjects, et certains pris comme tels sont tout simplement antisémites, racistes et homophobes. Rien à dire là-dessus. C’est extrêmement grave et choquant et on ne peut que condamner ces propos. »

Mais on savait pas bien sûr...

Bon mais s’il demande pardon ce gentil gamin...

« Nombreux sont ceux, dont moi, dont ce journal, qui ont accordé leur confiance à Mehdi Meklat. C’est au nom de cette confiance que vient notre envie profonde de le voir se sortir dignement – c’est-à-dire sans nier ses fautes – de cette situation qui l’accable pour le moment. Le pardon existe. Il suffit de le demander, sincèrement. Tu en es plus que capable, Mehdi ».

Or Pierre Siankowski connaissait parfaitement le pseudonyme de Mehdi Meklat dès 2011.  Extraits :

 

Entre autres...
Entre autres...
Entre autres...

Entre autres...

Un journaliste des Inrocks dit avoir alerté le patron.

Et voici l'aveu même de Siankowski, dès 2012...

Ce que révèle l’affaire Mehdi Meklat sur le vrai visage de la Gauchosphère (1)
Ce que révèle l’affaire Mehdi Meklat sur le vrai visage de la Gauchosphère (1)

« Qu’ils ne prétendent pas qu’ils ne savaient pas, tout le monde savait ».

C’est ce que dit la journaliste Pascale Clark, qui a travaillé avec Mehdi sur France Inter... et le défend.

_________________________________________

Les tweets abominables de Mehdi Meklat ne datent pas d’aujourd’hui : déjà en 2015, ce journaliste au Bondy Blog, passé par LeMonde, l’Obs et France Inter, déclare ainsi sur Twitter à propos des défenseurs de Zemmour : « Piquez-les » ; ou encore s’attaque aux Chrétiens : « Jésus il ressemble à des lardons halal ».

Nous verrons plus loin quelques échantillons de ces tweets, encore pires...

 

Publié dans Gauchosphère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article