Le prix infâme du pétrole

Publié le par Regali Kyrien

Nous, peuples d’Occident, avons été vendus pour du pétrole ; et depuis les pays arabes, en même temps que le pétrole, ce qui a coulé à flots chez nous, c’est la « cause palestinienne », l’immigration de masse et le multiculturalisme avec toutes les conséquences que l’on connaît.

Alain Wagner nous résume le processus caché en 15 mn.

L'incroyable situation des pays d'Europe               est le résultat d'un chantage.

Comment l’Europe a-t-elle pu en arriver, avec une telle passivité apparente des gouvernements, avec la complicité évidente des médias, à une situation où s’installent des zones coupées du pays où règnent des mafieux, où se crée un appel d’air pour des populations musulmanes, à un parti pris systématique des médias et des agences de presse contre Israël, un antisémitisme déguisé en antisionisme...

Le « conflit israélo-palestinien » devenu l’objet d’une incroyable surmédiatisation, la surface médiatique d’Israël semblant l’inverse de sa surface géographique... Le « peuple palestinien » devenant le modèle des peuples opprimés, la cause palestinienne devenant la grande cause humanitaire mondiale...

Les actes antisémites soigneusement dissimulés ou minimisés par la presse ; quand des musulmans et des gauchistes défilent aux cris de « Juif casse-toi la France n’est pas à toi », qui en parle, qui s’en indigne ?

Et comme l’antisémitisme est censé rester l’apanage de l’extrême-droite, on le classe vertueusement du côté du condamnable, non pas isolément mais aux côtés du racisme et de l’islamophobie... dans la catégorie « Xénophobie » : rejet de l’étranger. Eh bien, les Juifs redevenus étrangers comme en 40, quelle différence avec « la France n’est pas à toi » ?

L’affaire Mehdi a éclaté parce qu’était trop énorme le contraste entre sa posture symbolique au sein de l’establisment et la réalité de ses écrits. Mais l’effervescence retombe déjà, aucune remise en question ; c’est toujours la Fachosphère qui est antisémite.

____________________________________

Les racines sont anciennes : quatre décennies

En France, la séduction du pétrole avait déjà commencé avec De Gaulle, qui avait cessé de vendre des armes à Israël dans l’intérêt pétrolier de la France.

Ca continua avec Pompidou, qui dès 1973, suite à la guerre du Kippour, entama le dialogue avec les pays de l’OPEP. Ceux-ce venaient de quadrupler le prix du pétrole et de décréter un embargo sur les pays qui soutenaient Israël. L'Europe suivit.

Novembre 1973 : les neuf pays de la CEE (Communauté économique Européenne) cèdent aux exigences arabes : reconnaissance du peuple palestinien, alignement sur le narratif arabe concernant Israël, création du DEA (Dialogue Euro-Arabe), l’ancêtre du processus de Barcelone.

Cenator : « Les pays arabo-musulmans ont établi une stratégie pour la préservation de l’identité musulmane des communautés immigrées et pour le noyautage des sociétés hôtes »

 

Les exigences du chantage

« Dans les résolutions de Strasbourg (1975) on trouve exactement ce qui nous arrive aujourd’hui »

1975 : Résolutions de Strasbourg : ce document, écrit par l’Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe APCEA, fut voté à l’unanimité par plus de 200 parlementaires de tous les pays européens.

Objet de l’association : Recherche de la paix au MO dans l’esprit des résolutions des Nations Unies et coopération culturelle entre Europe et pays arabes.

Quelques exemples (parmi 109 pages) : libre circulation des immigrés et droits égaux à ceux des citoyens... Reconnaissance de la contribution historique de la culture arabe au développement européen. .. Enseignement de la langue arabe...

 

Remarquons : « Recherche de la paix au MO dans l’esprit des résolutions des Nations Unies ». Rien d’étonnant à cet acharnement ultérieur de l’ONU sur Israël dans ses innombrables résolutions... Cette stratégie se mettait en place.

Les autres exigences citées on les voit à l’oeuvre aujourd’hui.

_______________________________________

 

Rôle de quelques organismes :

 

 - Ligue Islamique Mondiale fondée en 1962 à la Mecque par l’Arabie S avec le concours de 22 pays islamiques. Très active en France

Objet : propagande islamique à l’étranger. Répandre la charia avec des appuis extérieurs

 - OLIM Organisation de la Ligue Islamique Mondiale
installée à la mosquée de Mantes la Jolie avec l’accord de Sarkozy

La LIM est le principal bailleur de fonds pour la construction de mosquées, et s’associe aux plaintes déposées pour atteinte à l’islam

Persona Grata en France, influente à l’ONU

 - OCI c’est à la fois l’ONU et le Vatican des pays islamiques. Créée en Arabie Saoudite, a une délégation permanente à l’ONU. 57 Etats membres

Objet : coopération économique et culturelle, soutien aux lieux saints de l’Islam et au peuple palestinien

La diplomatie c’est l’OCI, l’action c’est la LIM

 - L’ISESCO, c’est l’Unesco islamique. Créée en 1979 par l’OCI

définit la stratégie culturelle de l’OCI

______________________________________________________________

La conquête islamique a progressé pas à pas, de façon invisible...

Ces accords euro-arabes se sont précisés au fil des ans, comme le montre Alain Wagner dans cette vidéo.

« La Stratégie de l’Action islamique culturelle à l’extérieur du Monde islamique » est un document officiel, adopté par le neuvième Sommet islamique tenu à Doha en 2000, sommet des chefs d’Etat de l’OCI (Organisation de la coopération islamique).

« Il définit le mode d’action pour les années suivantes, qui consiste à « implanter » (sic) des communautés islamiques civilisationnellement différentes de l’Occident, selon les règles de la charia, communautés qui ont pour vocation de prendre les postes clés aux niveaux politique, économique et communicationnel dans les pays hôtes.

La mise en œuvre de cette stratégie, dit le document, s’appuie sur les centres culturels, les mosquées, les écoles islamiques (le document parle explicitement de processus éducatif parallèle ; la plupart de ces centres culturels en Europe sont financés par l’Etat, donc par les contribuables. »

« Les pays musulmans ont donc mis en place un système qui vise à « immuniser » (sic) les enfants contre l’« invasion culturelle ». C’est-à-dire que les enfants musulmans qui vont dans une école européenne sont considérés comme subissant une aliénation, comme étant en danger de sortir de l’islam et de s’assimiler. »

« Un des objectifs précisés comme fondamentaux et obligatoires, c’est l’enseignement de l’arabe aux populations européennes. C’est-à-dire qu’en ce moment nous avons en France une ministre qui, dans le cadre de ses fonctions ministérielles, agit comme un agent de mise en œuvre de cette stratégie « culturelle » de l’OCI. »

Et l’on retrouve les Frères musulmans...

« Ce document stratégique signifie que nous avons ouvert les portes à un processus de colonisation ».

 

On comprend pourquoi en France, malgré l’opposition des immigrés eux-mêmes qui, à l’époque, refusaient le multiculturalisme et réclamaient l’intégration, le multiculturalisme a été imposé de force, dès l’accession au pouvoir de Mitterrand.

Au mitterrandisme on doit en particulier : la création de SOS Racisme (opposé au début au multiculturalisme) et le foulard des écolières reconnu officiellement cemme signe religieux. L’ultra-visibilité de l’islam, sous prétexte de laïcité, s’est ensuite installée progressivement, avec Sarkozy puis Hollande.

Pendant toutes ces décennies, nous ignorions pourquoi nos gouvernements se montraient si complaisants envers l’Islam, et pourquoi nos médias suivaient docilement.

 

Notre culture s’appelle Stéréotypes

 

Lire le commentaire de G. Vuilliomenet, qui donne des précisions fort intéressantes, avec sources, sur les effets de ces accords, et sur leurs prolongements, par exemple par « des projets de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ayant trait à l’analyse des stéréotypes » !

Tout ceci est dilué dans d’innombrables organismes arabes, par exemple la Ligue Arabe, l’Isesco, l’Alecso...

Cette complexité garantit le non-accès du public à la réalité de la colonisation.

 

En Europe, c’est l’Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP) qui se charge de détecter les « stéréotypes culturels en lien avec l’apprentissage et l’enseignement des langues. »

L’IRDP recommande que « les messages éducatifs transmis aux élèves par le biais des manuels scolaires soient respectueux des valeurs démocratiques de paix, de justice et de tolérance. De même, il faut qu’ils ne véhiculent pas, même indépendamment de la volonté des auteurs, des pensées contraires à ces principes, et ceci d’autant plus qu’ils s’adressent à un public relativement jeune. »

« En clair, conclut l’auteur, il faut effacer de la mémoire les tares des cultures exogènes des individus que nos élites ont invités chez nous sans nous demander notre avis »

Il faut aussi effacer notre propre mémoire...

Tout ceci s’est fait avec la complicité active de gens de chez nous.


« Il y a eu des périodes dans l’histoire où on aurait convoqué les ambassadeurs, on aurait mis ce document sur la table et on leur aurait dit : Qu’est-ce qu c’est que ça ? et on les aurait expulsés. »

 

 

 

 

On peut voir aussi un résumé et quelques exemples ci-après, de 16 à 51 : Yannick Hervé.

 

Préserver les enfants contre l’influence du pays d’accueil

 

Rapport « Stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique » Extraits :

protéger les minorités établies en Occident et dans le monde

« contre la dilution culturelle et la perte de l’identité islamique, notamment pour les 2e, 3e et 4e générations »

contre les « méfaits des courants idéologiques non islamiques qui sont incompatibles avec l’identité islamique civilisationnelle »

protéger contre « l’aliénation »

Le rapport présente les Occidentaux comme libertins, violents et délinquants ! Les enfants doivent donc être protégés contre les médias. Egalement contre la laïcité, incompatible avec l’Islam.

 

Ce rapport officiel adopté par 57 pays précise que la laïcité est incompatible avec l’Islam !

 

Prémunir la jeunesse musulmane contre toute fusion dans le milieu ambiant.

 

Le rapport utilise les termes « droit à la différence, diversité culturelle », « qui font partie des droits de l’H selon la charte des Nations Unies » : c’est donc cet organisme stratégique arabo-pétrolier qui nous fournit le vocabulaire que nos gouvernements et nos médias utilisent aujourd’hui à l’envi comme idéal moral à nous imposer.

 

 

Cette colonisation s’est mise en place comme prévu : outre les mosquées et centres prétendûment culturels et humanitaires - les chaînes TV arabes qui prescrivent aux enfants de ne pas s’intégrer, d’apprendre l’arabe et non le français, car ils appartiennent à l’Oumma, Nation Arabe, et non à la France. Ces chaînes diffusent également la haine des Juifs, et même la sympathie pour le terrorisme. Elles sont cependant autorisées par l’instance française qui décide de l’autorisation d’émettre sur notre territoire.

 

La colonisation est bien avancée, grâce à la trahison de nos dirigeants et des médias complices.

 

v. de 16 à 51

 

Maintenant, étonnons-nous que l’Agence France Presse ait confié le « conflit israélo-palestinien » à un ancien terroriste de l’OLP...

_____________________________________

Une foule de questions évidentes viennent à l'esprit, et déjà :

Comment les gouvernements européens ont-ils pu collaborer activement à la destruction complète de leurs nations ? Juste pour du pétrole ?

 

(à suivre)

________________________________________

Publié dans La politique du chaos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article