Ca y est ! j’ai compris ce que veut dire « sioniste » !

Publié le par Regali

Marches de la Guerre des Six Jours

Marches de la Guerre des Six Jours

J’y ai mis le temps ! plusieurs années... A quoi ça rime de traiter une non-juive de « sioniste », comme si c’était une méga-injure, simplement parce qu’elle ne hurle pas avec les loups contre Israël, ou peut-être parce qu’elle a des disques de musique israélienne ?

Ca m’a intriguée, ça m’a incitée à chercher. Mais il m’a fallu attendre d’avoir internet. Car la réalité a fui le monde réel pour se réfugier dans le monde virtuel.

Sur internet aussi, j’ai rencontré des anti-sionistes. Ils disaient : « je suis antisioniste mais pas antisémite » et « comment pouvez-vcous être sioniste ? »

Mais quand je leur demandais de définir ces termes, ils se défilaient.

Ces mots « sioniste » « antisioniste » sont filants comme des anguilles, parce qu’ils sont incroyablement polysémiques. Il n’y a pas de symétrie entre les deux, pas de symétrie non plus entre le sens positif et le sens négatif, et le sens diffère selon le point de vue à partir duquel on parle.
Voici le résultat de mes réflexions :

Anti-sioniste

:Pour un juif non-israélien. 1. condamner la création de l’Etat d’Israel, pour des raisons plus ou moins religieuses, et sans se soucier des conséquences. 2. Condamner systématiquement la politique d’Israël, quelle qu’elle soit, pour d’obscures raisons, souvent pour ne pas perdre ses amis...

Pour un juif israélien. condamner « l’occupation », la « colonisation ».

Pour un non-juif. 1. vouloir la destruction d’Israël et de tous ses habitants, sans distinction de race ni de religion. 2. Croire à l’authenticité du Protocole des Sages de Sion (ou faire semblant d’y croire), et lutter contre l’abominable complot. (j’ai mis longtemps à découvrir cette référence implicite à ce livre, tellement elle est cachée).

L’anti-sionisme porte plusieurs masques :

« antisioniste mais pas antisémite » : en fait l’antisionisme va bien plus loin que l’antisémitisme, puisque la majeure partie des antisémites d’avant-guerre ne voulaient pas la mort des juifs (ils se contentaient de répéter des slogans) et ont été atterrés en découvrant à quoi avait abouti leur stupidité.

« pour le respect du droit international ». L’ONU donc, aux mains des vertueuses dictatures arabes et pétrolifères, où le "Protocole" est en vente libre.

la lutte contre l’abominable dictature raciste, d’apartheid, etc. autrement dit le refus absolu de la vérité.

et surtout, la « cause palestinienne », en réalité la cause du Hamas et du Fatah, pas du tout celle des palestiniens massacrés par Daesh.

Le Protocole des Sages de Sion me semble toujours présent, en filigrane, ou peut-être comme simple association de mots, donnant une coloration négative au mot « Sion ».

Il y a aussi une astuce subtile qui consiste à dire : juif c’est une religion, pas une race, donc je suis pas raciste... mais ça revient à expliquer aux autres ce qu’ils sont, sans se soucier de leur opinion.

sioniste

pour un juif. Autrefois : être pour la création de l’Etat d’Israël. Aujourd’hui : soutenir le droit d’Israël à exister (je pense que là aussi il y a plusieurs sens, mais je n’ai pas réussi à les saisir).

pour un non-juif. 1. Foutez donc la paix à Israël et occupez-vous de vos fesses. 2. Puisque vous insistez, je me joindrai à tous ceux qui défendent Israël, jusqu’à ce que vous vous décidiez à le laisser vivre. 3. Dans votre bouche c’est une injure, eh bien pour moi c’est une fierté.

_________________________________________________________

Oui il faut se battre. Et comme « la réalité a fui le monde réel pour se réfugier dans le monde virtuel », Il faut arriver à la libérer, à la ramener dans le monde réel – en fait un monde où l’illusion a détruit la réalité, un monde aveugle.

Comment faire, alors que la télévision, les journaux sont « informés » par le filtre de l’AFP, qui a confié son service Moyen-Orient à un ancien de l’OLP ? que le gouvernement français, complice, gouverne les médias, à défaut de gouverner la France ?

Les manifs, les spectacles ne suffisent pas. Il faut y réfléchir.

_____________________________________________

JSS News : "Voilà ce qu'est le sionisme et qui sont les anti-sionistes."

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ivan Traminiev 22/04/2016 13:43

J'ai une définition que je pense fort juste de l'anti-sionisme: "La poursuite de la solution Finale par d'autres moyens". Pourquoi sinon un tel acharnement contre l'Etat qui prend le plus de gants envers ses ennemis? Pourquoi une telle indifférence devant les massacres perpétrés de par le Monde? Pourquoi une telle sollicitude envers de tous les "peuples en lutte" celui qui est le moins à plaindre, celui qui honore ceux qui ont commis des actes tels que fracasser le crane d'une petite fille de 4 ans ou essayer de mettre une bombe dans une maternité, des actes qui partout ailleurs feraient que la propre mère de l'auteur lui cracherait au visage? Pourquoi de tous les peuple en lutte prennent-ils fait et cause pour ceux qui ont juré non seulement de détruire Israël mais d'exterminer les Juifs?. Pourquoi si ce n'est parce qu'on veut que les Palestiniens finissent le travail d'Hitler?