Au-dessus de nos lois... un pouvoir venu de l'étranger.

Publié le par Regali Kyrien

Le Conseil Constitutionnel est, en principe, chargé de veiller à ce que les lois votées soient conformes à la Constitution Française.

Dans la pratique, il se charge de veiller à ce que les lois protègent le caractère mafieux de notre économie, en censurant toutes les lois qui pourraient « porter atteinte à la liberté d’entreprendre », celle des multinationales exclusivement, pendant que les petites et moyennes entreprises sont ligotées par des tas de réglementations paralysantes.

Autrement dit ; le rôle du Conseil Constitutionnel est de protéger les mafias mondiales contre toute tentative de les surveiller et les freiner par des lois nationales.

Après ça, on peut se lancer dans de grandes proclamations sur la volonté de s’attaquer aux paradis fiscaux... sachant que le Conseil Constitutionnel rendra inopérantes ces velléités.

 

Ces neuf juges ne connaissent rien en réalité ni aux lois ni à la Constitution: ce sont des politiciens à la retraite : sur les neuf, trois anciens Présidents de la République, Laurent Fabius comme président actuel, Lionel Jospin...

 

Ils déjeunent avec les grands patrons et sont cul et chemise avec le MEDEF.

Le MEDEF ce n’est pas les entreprises nationales ! Aucune des entreprises du MEDEF n’est 100 % française.

Ce Conseil se soumet ouvertement à l’influence des lobbies : entre la poire et le fromage, ils lui expliquent ce qu’il doit faire et il obéit courtoisement.

______________________________

 

Déjà notre gouvernement a signé, contre l’avis du peuple, un Traité Européen (l’Union Européenne) qui se situe juridiquement au-dessus des constitutions nationales.

(Un traité, normalement, ne se signe qu’après une guerre, entre belligérants : il est donc logique qu’il soit au-dessus de tout. Mais un traité économique ne fait qu’entériner le principe : c’est l’économique qui détermine le politique. L’économie au-dessus de tout).

Et notre constitution finit d’être neutralisée par le Conseil Constitutionnel.

 

Démocratie, que de dictature on installe en ton nom !

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article