Stratégie mondialiste et complot sioniste (1)

Publié le par Regali Kyrien

Stratégie mondialiste et complot sioniste  (1)

On a voté NON à tous les traités qui faisaient peu à peu de la France un département de l’Europe...

On a vu la dictature totalitaire de l’Union Européenne asservir inexorablement les pays membres, commencer à les déstructurer et travailler à leur annihilation...

Alors on veut briser les chaînes et sortir de là.

On découvre avec plaisir des mouvements, partis, sites et blogs internet qui prônent ce projet d’évasion et que l’on qualifie de souverainistes. Ils vous montrent avec clarté le scénario qui a abouti à l’asservissement des nations : construction de l’Europe par l’Empire Américain (« l’empire américain, il faut s’y faire », nous enjoint péremptoirement le New York Times), pouvoir sur les peuples passant entre les mains d’instances non élues, emprise des intérêts financiers sur la politique des nations, puissance des lobbies... Et on commence à comprendre la stratégie du capitalisme financiarisé et mondialisé pour s’assurer un pouvoir total.

Complotisme, conspirationnisme ! crient les adeptes de la gentille Europe. Y a pas de stratégie. L’Europe, c’est ce qu’on vous dit à la télé.

Et alors, surprise ! On découvre que ces termes de complotisme conspirationnisme ne sont pas si immérités que ça.

 

L’effet spaghetti

« La guerre des classes existe, et c’est ma classe, celle des riches, qui est en train de la gagner » Warren Buffett, troisième fortune mondiale.

Le blogueur Aldo Sterone fait remarquer que certaines choses sont sans raison liées à d’autres, comme dans un plat de spaghetti refroidis où ii est devenu impossible de séparer chaque élément.

C’est le cas de la stratégie du capitalisme mondialisé et du complot sioniste mondial.

Résurrection du vieux complot judéo-maçonnique et judéo-bolchévique : ce n’est pas simplement la lutte des classes, bientôt gagnée par la classe des riches, , la stratégie des ploutocrates pour s’approprier le monde. La « finance mondiale » redevient « la finance juive mondiale », dirigée par Israël bien entendu. L’absurdité évidente de la chose ne gêne pas ses adeptes.

Les mots se substituent à l’argumentation. « Sionisme » a complètement perdu son sens d’origine et implique une référence au fameux Protocole des Sages de Sion, que pourtant plus personne ne prend au sérieux...

Résultat : on lit une excellente analyse économique et politique sur les causes de la situation catastrophique actuelle... et subitement le « sionisme » se ramène comme un cheveu sur la soupe, mais si naturellement que ça passe presque inaperçu. Parfois c’est simplement un drapeau israélien qui flotte en arrière-plan...

Ces sites se recopient entre eux. Quand on leur demande des preuves de leurs affirmations, ils se renvoient les uns aux autres.

 

Des mots creux, pourtant lourdement chargés de sens multiples  

  • Sionisme, mot sans définition mais porteur d’une image de marque évoquant de sombres comploteurs qui se réunissent secrètement pour devenir maîtres du monde, comme dans les bandes dessinées...
  • Complot sioniste mondial, complot américano-sioniste, parfois israélo-américain...
  • Entité sioniste : ne signifie rien, mais évoque une entité extra-terestre, voire reptilienne, ou une sorte de pieuvre galactique étendant ses tentacules sur toute la planète...
  • Messianisme : terme qu’on retrouve parfois chez les juifs antisionistes (Charles Enderlin par ex.). Ce n’est pas entendu comme une croyance religieuse (après tout les Bouddhistes aussi ont leur messie : Maitreya, le Bouddha du futur, et sont disposés à le partager avec qui veut), mais comme un projet mondial du « peuple élu ». --- Mais de quoi ces gens ont-ils peur ? Rien ne les oblige à adopter ces croyances ! eh bien si, on dirait qu’ils y croient et que ça les terrifie... --- Les chrétiens évangélistes sont également accusés de faire partie du complot messianique (la preuve : ils vont en pélerinage à Jérusalem !).
  • Grand Israël : ce n’est pas entendu comme un Israël englobant Judée Samarie Golan, éventuellement Gaza, mais comme un immense territoire couvrant presque tout le Moyen-Orient, après conquête des pays arabes. (En fait il semble que ces gens n’aient jamais regardé une carte, et voient Israël comme un immense pays).

 

Mais comment se fait-il que ce spaghetti empoisonné soit venu se coller dans le plat ?

D’où ces sites tirent-ils leur obsession du complot sioniste ?

(à suivre)

Publié dans Antisionisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article