La richesse maudite des peuples pauvres

Publié le par Regali Kyrien

On peut étendre à tous les peuples du sud ce que disait un intellectuel africain à propos de l’Afrique

« Le drame des pays pauvres, ce n’est pas leur pauvreté, mais leur richesse. »

 

On connaît le drame du coltan au Congo, et bien d'autres... L'Afrique regorge d'or, de diamants, de métaux indispensables à l'industrie militaire aussi bien que civile... et de pétrole.

Résultat : pillage  par les multinationales qui dressent les tribus les unes contre les autres, saccage de la nature au détriment des habitants... 

Mais les actuelles colonies françaises peuvent aussi subir le même sort. 

En Guyane, les autochtones indiens ne profitent guère de la colonisation, pas plus que la forêt amazonienne, surexploitée comme partout.
La fièvre de l'or détruit tout...

Les Guyanais indiens protestent, manifestent... Mais qui les entend ?  

Et maintenant, les migrations sauvages menacent de rendre minoritaires les Indiens dans leur propre pays...

_______________________________________

C'est toute la forêt amazonienne qui est pillée, détruite, pour l'or, pour les bois tropicaux... 

Les Amérindiens disparaissent, ou sont détruits à petit feu par les maladies. La pollution par les métaux qui servent à l'exploitation de l'or est effrayante. Et les règles qui pourraient s'appliquer (un peu...) en métropole n'existent pas ici. 

On peut voir ce long documentaire d'une heure et demie de France 2. 

 Ce film, adapté du livre J’aurai de l’or, dénonce la déforestation et la destruction de la culture amérindienne dans la plus grande forêt tropicale du monde.

En Guyane, non plus colonie mais département français, les Indiens n'ont pas d'existence officielle.

Sur 30 nations indiennes au départ, il n’en reste plus que 6.

Mercure ou cyanure ? choisissez votre poison. L’eau des rivières, les poissons consommés par les habitants, tout est empoisonné par l’extraction de l’or.

Cet ITW d’un défenseur de la Guyane a été fait sous Sarkozy, depuis la situation s’est encore aggravée.

 

Et maintenant :

La nouvelle colonisation par l’immigration de masse risque d’aboutir à ce que n’a pas fait la colonisation française : rendre les autochtones minoritaires chez eux.

 

Guyane : « Nous sommes à un tournant identitaire, les Guyanais de souche sont devenus minoritaires sur leur propre terre ». Et c'est Christiane Taubira qui dit ça. 

 

Mayotte, situation analogue : « Les enfants comoriens susceptibles d’acquérir la nationalité française par le droit du sol seront bientôt plus nombreux que les Mahorais »

 

Mais Guyanais et Mahorais sont moins patients que les métropolitains.

« Eviter qu’un jour la situation ne devienne incontrôlable et que des violences contre les étrangers ne dégénèrent ».

 

Le parti de Christiane Taubira propose « Une Charte de la citoyenneté sociale » visant à encourager le recrutement de Guyanais dans tous les secteurs d’activité, et notamment dans ceux dont ils sont systématiquement écartés.

Rappelons que Christiane Taubira a toujours combattu la préférence nationale en métropole.

 

Publié dans Réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article