La tactique du djihadisme

Publié le par Regali

Excellente analyse de la tactique du djihadisme en France. Extraits :

1. On pratique l’anachronisme victimaire. construction méthodique et médiatique de la figure raciale de l'opprimée.

2. On crée une race musulmane et on les incite à défendre ce qu’ils ne sont pas. Le climat soude une communauté autour des plus radicaux d’entre eux. Par le biais racial. La distinction entre l’islam et ses pendants sectaires et obscurantistes n’est plus faite par les médias.

3. On fait une moisson d’idiots utiles. le féminisme est retourné contre les femmes, les islamistes, qui haïssent les femmes, prétendent défendre leurs droits.

4. On instrumentalise la femme… à la recherche de la victime idéale.

5. Le chantage à l’opprobre de la presse étrangère. Il est étrange que l’on passe autant par l’étranger pour culpabiliser et faire levier sur la France. lI y a là comme un rejeu de la stratégie adoptée face à l’Afrique du Sud : un relent d’appel à la condamnation internationale…jusqu’au boycott ? Une arme très en cours dans les milieux islamistes.

6. On teste les Français pour les pousser à bout. Il y a bien un testing géant en ce moment, des provocations par des militantes bien entraînées.

7. Le chantage au stigmate.

Conclusion du rapport de l’Inspecteur Générale de l’Education Nationale Obin, remis en 2004, nous « sommes face à des adversaires rompus à la tactique et prompts à utiliser toutes les failles, tous les reculs et toutes les hésitations des pouvoirs publics, et pour lesquels un compromis devient vite un droit acquis ».

Publié dans Guerre

Commenter cet article