Mise en scène : L'enfant utile et les enfants inutiles.

Publié le par Regali

La morale des journaux leur impose de ne pas publier des images trop horribles.

Alors la photo du petit garçon noyé est parfaite : on ne le voit pas de face, car un noyé n'est pas beau à voir, l'image suggère seulement.

Pleurez bonnes gens, pleurez dans vos chaumières. Ceux qui oseront critiquer seront des insensibles, des monstres d'inhumanité.

Mise en scène : on montre un homme découvrant un enfant échoué solitaire sur une plage déserte. En réalité l'homme est un photographe, et l'enfant a été sorti de l'eau par les sauveteurs, en même temps que d'autres personnes. Mais les autres ont été mis à l'écart, et le plus jeune enfant sélectionné et placé dans cette position romantique.

Et qui est coupable ? nous les peuples européens. Surtout pas les passeurs qui entassent ces gens dans des barques pourries dont une bonne partie est prévue pour couler. Mais les passeurs sont intouchables ; ils sont financés par.. devinez qui ?

Eh bien semble-t-il par nous-mêmes, à notre insu. La question est à creuser.

Et ils font des affaires en or.

La Une de l'Huma : belle affiche publicitaire.

La Une de l'Huma : belle affiche publicitaire.

Publié dans Mise en scène

Commenter cet article