Le vrai visage de l'antisionisme

Publié le par Regali

Ambiguïté du terme "antisionisme"

Sa signification représente tout un éventail.

Premier degré : Pour les plus naïfs, nombreux d'ailleurs, c'est : critique de l'extension d'Israël en Cisjordanie (Judée-Samarie), nommée colonisation ou occupation. Pour eux sionisme = colonialisme. Ils ne remarquent pas que le boycott des produits israéliens, censé au début s'exercer sur les productions des "colonies", s'exerce en réalité contre tous les produits, et s'est étendu aux activités culturelles, intellectuelles, scientifiques.

Degré 2 : En plus, croyance à des représailles démesurées envers les assaillants du Hamas, et en un "apartheid" représenté par un mur (défensif) et par un "embargo". Les roquettes seraient "artisanales".

Degré 3 : Croyance en une agression permanente d'Israël contre Gaza, "camp de concentration à ciel ouvert". Israël est qualifié de "dictature raciste". Refus absolu de savoir qu'il y a de nombreux partis dans ce pays, et qu'un habitant sur cinq est arabe. Négation totale des attaques terroristes, à l'intérieur du pays comme de l'extérieur.

Degré 4. Le terrorisme est reconnu, mais approuvé. Les terroristes deviennent de valeureux résistants. Ceux qui les critiquent sont des racistes anti-arabes, même s"ils sont eux-mêmes arabes. C'est la position traditionnelle des partis communistes et trotskystes. La légitimité d'Israël n'est pas forcément mise en doute, mais il règne un certain flou. Et surtout pas mal d'hypocrisie.

Degré 5. Là on nie ouvertement la légitimité d'Israël, voleur des terres du peuple palestinien. Donc "delendus est Israël". Quant au sort des 8 millions d'Israéliens, il n'est généralement pas évoqué, ou alors sur le mode absurde du genre : qu'ils retournent dans les pays de l'Est d'où ils sont venus, ou à Madagascar... Mais on trouve aussi : "il faut achever le travail d'Hitler". C'est là qu'on voit présenter le "complot sioniste mondial" comme explication ultime du monde d'aujourd'hui.

Cette position se rencontre généralement chez les néo ou crypto nazis, genre Dieudosoraliens, ou chez les nombreux musulmans extrémistes. Cependant elle est en train de gagner insidieusement d'autres terrains.

Les masques de l'antisionisme

Le masque de la vertu

Ah les droits de l'Homme ! quel bon alibi. On choisit soigneusement son objet de chérissement et d'apitoiement. Et comme par hasard, le sort des "Palestiniens" occupe le haut de l'échelle de l'apitoiement, loin devant les victimes de l'EI, d'Al Qaïda, de Boko Haram... ou des dictatures islamiques qui entourent Israël. Quant au sort des Palestiniens d'Irak ou de Syrie, ou tout simplement des gazaouis opprimés et tués par le Hamas, il est ignoré - ils ne sont pas victimes d'Israël.

Pour la plupart des ONG, Droits de l'Homme = droits des victimes d'Israël, quitte à inventer ces victimes.

Les autres ne sont pas des Hommes apparemment - pas plus que les Israéliens objets de permanentes attaques terroristes.

Le masque du Droit International

Il est apparu principalement dans certains partis et mouvements souverainistes, sans qu'on sache trop quel rapport il peut y avoir entre vouloir sortir la France de l'Union Européenne et taper sur Israël. Il paraît que les Frères Musulmans chercheraient à courtiser les souverainistes... Affaire à suivre. Mais on a bien l'impression que ces partis cherchent à recueillir les voix musulmanes, à défaut des voix juives, après tout moins nombreuses.

Or donc, l'ONU, de plus en plus tiers-mondiste, de plus en plus islamisée, au point qu'à la Commission des Droits de l'Homme il soit interdit d'évoquer la Charia sous peine d'islamophobie, l'ONU qui consacre la quasi-totalité de ses résolutions à Israël, ignorant superbement les pays coutumiers des violations institutionnelles des droits de l'Homme, l'ONU chargée de dire le Droit International, eh bien cette ONU sert d'alibi hypocrite : "Nous ne sommes pas anti-sionistes, nous exigeons le respect du droit international" s'écrie tel parti dès qu'on lui reproche ses positions anti-israéliennes incongrues. Et aujourd'hui un autre va encore plus loin, révélant l'antisionisme pour ce qu'il est : un projet de pogrom.

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article